22.8 C
Réunion
dimanche 18 avril 2021

Single de KATEL, « JE T’AIME DÉJÀ »

Must read

Cynthia Marion

Nicolas Bonin

Gaëlle Bélem

Avatar
Daniel Taicherhttps://lagazette.re
la Gazette Réunionnaise a pour ambition de vous donner la parole, un journal dédié  à la vie des gens et qui vous proposera à chaque numéro un angle différent sur l’information d’ici et d’ailleurs.

« Je t’aime déjà » est à la fois une chanson de rencontre et de rupture amoureuse.

SORTIE LE 09.10.2020


Une chanson qui parle de ce moment où l’on quitte un monde pour entrer dans un nouveau.
Ce moment où un sentiment très fort arrive, sentiment pour lequel on n’est pas encore tout à fait prêt. C’est aussi un portrait de l’Amour au sens large : quand nous n’avons qu’un seul mot pour nommer tant de réalités différentes, les Grecs eux, en ont huit.

Chaque couplet de « Je t’aime déjà » traverse une ou deux de ces huit définitions : Mania, ou l’amour obsessionnel, Storge ou l’amour familial, Eros ou l’amour érotique, Pragma ou l’amour durable, Philia ou l’amour affectueux, amical, dans le même couplet que Philautia ou l’amour de soi.

Puis sur le pont en Créole, Agape, ou l’amour désintéressé, spirituel, qui est ici la sublimation par le chant comme possible transformation de la joie et de la douleur personnelles en quelque chose de plus grand.

Et enfin, sur le dernier couplet, en note d’espoir, Ludus, ou l’amour espiègle. L’amour du jeu, qui appartient aux premiers émois et ne demande qu’à durer tant que la légèreté, la vraie, la profonde légèreté, continue de s’inviter dans le rapport amoureux.

Si le texte traverse ces visions de l’amour dans une histoire intime, les voix mêlées de Katel et d’Oriane Lacaille, qui chante aussi le pont en Créole, lui donnent une résonance universelle et intemporelle.

Sa forme atonale et son rythme imperturbable pourraient appartenir à tous les folks ou aux musiques premières, tout comme les instruments qui donnent au titre sa couleur : le Kayanm d’Oriane, grand shaker plat réunionnais typique du Maloya, ou le Cigar Box de JereM, instrument fabriqué à la main partout dans le monde en utilisant un bidon, des cordes et un résonateur.

Le clip réalisé par Julie Gasnier a été pensé comme une fresque constituée de ses encres et de ses dessins, une timeline qui avance au rythme cyclique de la chanson. Les esthétiques de son univers rejoignent la richesse des différentes définitions de l’amour.

Multiples, évolutives, elles sont reliées entre elles par un motif de coeurs, symbole de la trame amoureuse, et par le leitmotiv du chat errant, figure libre qui semble poser sur chaque scène un regard interrogateur.

« Je t’aime déjà » agit comme une incantation, et nous rappelle à la nécessité d’aimer.

- Journal -spot_img

More articles

- Journal -spot_img

Latest article